Enquête sur le numérique : exprimez-vous !

Enquête sur le numérique : exprimez-vous !

2020-10-02T14:29:34+02:001 octobre 2020|Catégories : À LA UNE|Mots-clés : |

Le numérique est une réalité : il fait partie de nos vies professionnelles et a pris une place prépondérante dans notre quotidien au moment du confinement notamment. C’est un outil parmi d’autres sur le plan pédagogique, sans être pour autant la panacée et la solution miracle.

Les ministres de leur côté ne cachent pas leurs ambitions au sujet du numérique : J.-M. Blanquer multiplie les expérimentations (dans le Val d’Oise, l’Aisne, …), il entend équiper les écoles pour « transformer rapidement sa salle en espace de travail distant » [les Echos, 23 septembre], pour assurer la « continuité pédagogique », ou encore assurer un enseignement à distance en cas d’absence d’un professeur. Au-delà, le ministre lance des Etats Généraux (EG) du numérique début novembre : les contraintes liées à la crise sanitaire pourraient bien être un moyen de changer l’école… Frédérique Vidal lance des appels à projet sur l’hybridation des enseignements et promeut le développement des plateformes d’apprentissage en ligne.

Les personnels de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche n’ont pas tous-tes le même vécu face au numérique : alors qu’il s’impose peu à peu à tous-tes au quotidien, sans être forcément accompagné de moyens (en formation, en équipement), le numérique peut s’avérer une source de souffrance pour des personnels qui peuvent y voir, aussi, un outil de contrôle à leur égard et une invasion de leur métier (et de l’institution) dans la sphère privée.

Les Etats Généraux doivent prendre en compte l’expertise des professionnels dans leurs pratiques, les atouts que cela représente comme les réserves qu’il faut formuler à l’égard du numérique. Pour faire entendre la voix des personnels de terrain, la FSU a donc décidé de proposer à la communauté éducative (enseignant-es et non enseignant-es) une enquête à réaliser en ligne : elle espère ainsi recueillir un grand nombre de témoignages pour porter les préoccupations des personnels, pour leurs conditions de travail et pour la réussite des élèves, et obtenir une prise en compte de leurs revendications.

Merci d’avance pour votre contribution à cette enquête ! Date limite : jeudi 15 octobre.

Go to Top